LA PENURIE EN EAU EST-ELLE INELUCTABLE?

Une approche instituionnaliste de l’evolution du mode d’usage de l’eau en Espagne et au Maroc

Arnaud Buchs (Université Toulouse Jean Jaurès, Francia)

Berna, Suiza. Peter LANG. ISBN: 9782875743190. 331 págs. Febrero de 2016. Rústica.

PVP EUR 53,00 (4% IVA incluido)

Les ofrecemos el nº 25 de la serie EcoPolis. Podemos enviarles información sobre el resto de volúmenes publicados y disponibles.

La falta de agua está, con frecuencia, asociada a la sequía y a la pobreza, como sinónimos. El autor analiza estos conceptos y los trabajos centrados en luchar contra la falta de recursos de agua.  Partiendo de una tesis doctoral, esta obra propone un examen de los principales indicadores de pobreza hídrica y trata un fenómeno social por la evolución histórica del uso del agua, como un simple recurso, o por el dinamismo de las infraestructuras hídricas desde la abundancia hasta la aridez, todo desde un prisma de los dos lados del Mediterráneo, en España y en Marruecos.

 

Extracto del índice:

-          Préface. Bernard Barraqué

-          Remerciements

-          Introduction générale

-          Première Partie

-          Observer sur le long terme l’avènement d’une pénurie en eau en Espagne et au Maroc

-          Introduction de la première partie

-          Chapitre I. L’Espagne ou la permanence du paradigme hydraulique

-          De la Première république à la guerre d’Espagne : l’instauration d’un État « moderne » (1873-1936)

-          Une ère franquiste (1939-1975) marquée par un « hydro-populisme »

-          Le tournant des années 1970 : retour de la démocratie et essor du modèle agro-exportateur d’Almeria (1975-…)

-          Du constat de la raréfaction aux solutions pour y remédier (1975-…)

-          Conclusion : exposé des faits stylisés élaborés pour l’Espagne

-          Chapitre II. Le Maroc : un développement « hydrophage »

-          L’émergence du modèle économique colonial (1912-1956)

-          L’indépendance : la réforme agraire et le million d’hectares irrigués (1956-années 1980)

-          Le tournant des années 1980 : libéralisation, désengagement de l’État et nouvelle stratégie de développement

-          Du constat de la raréfaction des ressources à l’émergence d’un nouveau modèle (décennie 1980-…)

-          Conclusion : exposé des faits stylisés élaborés pour le Maroc

-          Chapitre III. De part et d’autre de la Méditerranée : les quatre étapes de l’évolution du mode d’usage de l’eau

-          Introduction . Périodiser le cycle de vie des modes d’usage de l’eau

-          Montée en généricité : formulation des faits stylisés de niveau 2

-          Conclusion

-          Deuxième Partie

-          La pénurie en eau comme phénomène social-contingent : une lecture institutionnaliste, historique et pragmatique

-          Introduction de la seconde partie

-          Chapitre IV. Définition de la pénurie et compréhension de son avènement : d’une problématique technique a-historique à une problématique sociale-contingente

-          Introduction. Caractériser la pénurie par des indicateurs : d’un phénomène exogène à une vision intégrée

-          De la dimension anthropique de la pénurie ou la nécessité d’une approche en sciences sociales en général,

-          et en économie en particulier

-          Conclusion

-          Chapitre V. Explorer le « triangle des Bermudes institutionnel » : conjuguer action collective et justification

-          Introduction . L’économie selon J.R. Commons : une approche fondamentalement relationnelle

-          Donner du sens à l’action : l’institutionnalisme sociologique de l’économie des conventions

-          Une appropriation critique des institutionnalismes de J.R. Commons et de l’économie des conventions

-          Conclusion

-          Chapitre VI. La pénurie en eau comme crises du mode d’usage de l’eau « hydrauliciste »

-          Introduction. Caractérisation du mode d’usage de l’eau « hydrauliciste »

-          La crise du régime : aménagement interne au mode d’usage de l’eau « hydrauliciste » ou changement de paradigme?

-          Conclusion

-          Conclusion générale

-          Bibliographie

Comments are closed.